La clinique Esquirol Saint Hilaire et le développement durable

Clinique médicale et cardiologique d'Aressy

Notre établissement de santé centre son action quotidienne sur la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients. Notre engagement dans le développement durable marque notre volonté d’inscrire le fonctionnement de l’établissement dans la durée, avec une réflexion sur ses impacts économiques, environnementaux, sociaux et sociétaux. Le respect et la mise en œuvre effective des droits des patients doivent s’accompagner d’une réflexion éthique sur nos gestes quotidiens et d’une vision sur notre responsabilité envers les générations futures.

Au­jourd’hui plus que jamais il est nécessaire de s’engager dans la lutte contre le réchauffement climatique. La clinique Esquirol Saint Hilaire mène d’ores et déjà, par différentes actions (tri des déchets, économies d’énergie, etc.) une politique de développement durable très engagée, une réévaluation de l’empreinte carbone est réalisée tous les ans pour valider cet engagement.

  • ECONOMIQUE

Nous déclinons dans tous nos services des critères d’achat éco-responsable pour optimiser nos dépenses et nous désirons sensibiliser l’ensemble des acteurs, soignants et soignés, mais également les pouvoirs publics, sur le volet économique de notre activité.

  • SOCIAL

Nous associons l’ensemble de nos collaborateurs et les praticiens qui interviennent dans l’établissement, à une politique sociale ayant pour objectif le bien-être au travail et la qualité du travail accompli.

  • ENVIRONNEMENTAL

Nous évaluons régulièrement notre impact environnemental et prenons les mesures nécessaires garantissant la diminution de notre empreinte écologique, pour demain soigner sans polluer.

  • SOCIETAL

Nous affichons notre ferme volonté de mettre en œuvre de manière effective les droits de l’humain dans notre établissement, avec comme  conditions essentielles le respect et la dignité. Nous sollicitons nos fournisseurs et nos sous-traitants afin qu’ils impulsent eux-mêmes cette démarche à l’intérieur de leur organisation et qu’ils s’engagent à nos côtés sur l’atteinte des objectifs globaux en termes de développement durable.

Focus sur l’engagement Two for Ten

Les établissements de santé comme le nôtre, gros consommateurs d’énergies, sont particulièrement concernés par le développement durable.

D’une part, la lutte contre le changement climatique en France est devenue la priorité face aux engagements du Grenelle de l’environnement: d’ici 2020, les entreprises et collectivités devront réduire de 20% leurs émissions de Gaz à Effet de Serre et diviser par 4 leur émission Carbone d’ici 2050. Par rapport à cet engagement, nous nous devons d’être exemplaires, dans la mesure où notre activité a des impacts non négligeables sur l’environnement. La pharmacie, avec les achats et médicaments, l’énergie et les transports sont les activités les plus émettrices.

D’autre part dans le cadre de l’accréditation V2010, pilotée par la Haute Autorité en Santé, et obligatoire pour tous les établissements de santé français, nous nous devons d’intégrer les critères de Développement Durable suivants : qualité de l’air intérieur, traitement des effluents liquides ou des résidus de médicaments dans l’eau, revalorisation de certains déchets et bien- être au travail.

La charte Two for Ten à laquelle l’établissement s’apprête à adhérer consiste en l’application quotidienne de 10 éco-gestes spécifiques au secteur de la santé. Ces gestes essentiels permettent notamment de réduire les déchets, consom­mer moins d’eau et d’énergie, acheter plus responsable. 2020 c’est demain, notre anticipation nous permet de donner clairement un sens à notre projet de développement durable.

Politique d’achat

Une politique d’achat éco responsable favorise l’optimisation des besoins, privilégie l’achat de produits, de services et les activités qui ont une incidence environnementale moindre au meilleur coût et intègre la dimension sociale.

« Garantir une politique d’achats adaptée »

Les achats sont la clé de voûte de la démarche du développement durable en santé, le pilier économique étant indissociable des autres (environnemental, social, sociétal, solidaire) pour assurer la pérennité de l’établissement. Pour nous, avoir une vraie politique d’achat, des critères définis, c’est assurer une gestion optimale de notre établissement.

Mise en place d’une démarche achats responsables au sein de la CESH

Au sein de la CESH, une cellule achats composée de 3 personnes assure, dans le cadre d’un budget défini, l’approvisionnement, la négociation d’environ 800 articles (imprimés et dispositifs médicaux, produits, fournitures de bureau, produits d’hygiène et d’hôtellerie).

  • Les achats sont faits en collaboration avec les différents chefs de service, soit :

– Produit hygiène, déchets : en accord avec IDE Hygiéniste

– Chimiothérapie en accord avec la pharmacienne, DM stérile en accord avec le Chef de bloc, médecins, pharmaciens.

  • Une politique budgétaire participative a été mise en place c’est-à-dire qu’un budget annuel par service est fixé, les objectifs sont connus par tous les responsables.

Le personnel encadrant est sensibilisé et mobilisé sur le sujet de la réduction des impacts à la source, lors des achats.

  • L’établissement adhère à la CACIC, centrale de référencement de la santé. La Clinique Esquirol-Saint Hilaire est partie prenante dans la centrale d’achats « HOSPIT ALLIANCE », réseau de 5 établissements de soins fédérés autour d’une démarche d’optimisation des achats. Ce service est basé à la clinique Esquirol-Saint Hilaire.

Avant chaque achat, il y a une phase d’essai est mis en place pour valider le matériel.

  • Une politique de réduction du nombre de références est déjà en place. Cette réduction permet par exemple de réduire les références différentes de consommables.
  • Il existe une politique visant à privilégier les producteurs locaux en restauration.
  • Le redéploiement des postes d’impression, scanner a permis de réduire le nombre de postes et d’optimiser les utilisations.
  • Quelques produits de chimie éco labellisés sont utilisés en restauration.
  • Le choix d’une auto laveuse à électrolyse a permis de supprimer les produits de détergence lors du nettoyage avec cette machine.
  • La pharmacie actualise régulièrement le seuil des commandes pour limiter le nombre de commandes. Le choix de multi dose est privilégié par rapport à l’unidose, si la consommation est suffisante.

La consommation de papier a fait l’objet d’une quantification par service. En 2012, cela a même donné lieu à une estimation d’arbres abattus par service que nous actualisons régulièrement pour donner un comparatif régulier à nos collaborateurs qui ont une vision directe de leur consommation.

  • Le service pharmacie a entamé une politique de suppression des produits et dispositifs médicaux à base de phtalates.
  • Le choix de véhicules moins polluants est privilégié lors de tout changement, selon les normes du moment. Le remplacement d’un véhicule polluant par un véhicule électrique est en cours de réflexion.